« Le Cri d’alarme, c’est pour que les uns et les autres s’y mettent pour la Paix, pour que chacun œuvre pour la Paix et la Stabilité parce que sans cela, rien ne marche et nous sommes parmi celles qui sont convaincues que sans l’Inclusion des femmes dans les processus de Paix, de Réconciliation, de Médiation, de Négociation et de partages d’idées, les choses ne vont pas bien fonctionner parce que la Femme en général a une forte contribution à apporter sur cet aspect » dixit Saoudata Aboubackrine, secrétaire générale de l’association Tin Hinan (avec les femmes pastorales du Sahel en mouvement ).

L’année 2023 qui s’annonce est une année pleine de défis pour les femmes Sahéliennes, pour les femmes pastorales a souligné Saoudata. Parmi les principaux, elle…

View More « Le Cri d’alarme, c’est pour que les uns et les autres s’y mettent pour la Paix, pour que chacun œuvre pour la Paix et la Stabilité parce que sans cela, rien ne marche et nous sommes parmi celles qui sont convaincues que sans l’Inclusion des femmes dans les processus de Paix, de Réconciliation, de Médiation, de Négociation et de partages d’idées, les choses ne vont pas bien fonctionner parce que la Femme en général a une forte contribution à apporter sur cet aspect » dixit Saoudata Aboubackrine, secrétaire générale de l’association Tin Hinan (avec les femmes pastorales du Sahel en mouvement ).

Insécurité au Burkina Faso : Quelles peuvent être les contributions des religions ou des religieux pour un Meilleur Vivre-Ensemble.

« Il n’ya pas un problème de conflits religieux, il y’a un problème de manque : Au Burkina, depuis dix ans, les devoirs régaliens au niveau…

View More Insécurité au Burkina Faso : Quelles peuvent être les contributions des religions ou des religieux pour un Meilleur Vivre-Ensemble.

Lutte contre les violences basées sur le genre dans un contexte de crise sécuritaire au Burkina Faso : Kadidiatou Tarpaka apporte sa contribution.

« Pour venir à bout des VBG (violences basées sur le genre) dans la commune de Ziniaré, il nous faut mener beaucoup d’actions de sensibilisations pourque…

View More Lutte contre les violences basées sur le genre dans un contexte de crise sécuritaire au Burkina Faso : Kadidiatou Tarpaka apporte sa contribution.

Lutte contre l’excision et le mariage d’enfants : Le corps enseignant, le personnel de la vie scolaire, les associations des parents d’élèves et les élèves mis en contribution.

« A travers ce projet, nous comptons vraiment toucher la racine du mal  parce qu’il faut forcement passer par les jeunes puisque c’est la jeunesse qui…

View More Lutte contre l’excision et le mariage d’enfants : Le corps enseignant, le personnel de la vie scolaire, les associations des parents d’élèves et les élèves mis en contribution.