Asisat Oshoala, l’anti-princesse du football

L’équipe du Nigeria, championne d’Afrique, dispose d’un atout clé dans sa sélection pour la Coupe du monde féminine de la FIFA qui débute ce vendredi en France : l’attaquante Asisat Oshoala

Asisat Oshoala sera un atout majeur de la sélection nigériane pendant la Coupe du monde féminine.

Ses parents, qui évoluent dans l’industrie de l’or et de la mode, pensaient qu’elle marcherait sur leurs traces et étaient opposés à sa carrière de footballeuse professionnelle. La bonne élève les a chagrinés quand elle a décidé d’abandonner l’école pour se consacrer au football.

Très tôt, elle préférait jouer au ballon rond avec les garçons plutôt que de parler vêtements et maquillage avec les filles de son âge.

“Je viens d’un milieu difficile où vous n’avez pas le droit de suivre vos rêves, où vous ne pouvez pas dire librement à vos parents que vous voulez jouer au football. Car nous avons cette mentalité que les femmes ne devraient pas poursuivre une carrière sportive”, déclare-t-elle dans l’émission Sports This Morning.

Sa carrière florissante a conduit de plus en plus de Nigérians à s’intéresser au football féminin et à aller voir les matches.

“Quand j’ai eu la chance de pouvoir faire ce que j’aimais faire, j’ai fait en sorte d’utiliser cette chance au mieux. Comme mes parents ont finalement donné leur accord, j’ai le sentiment que ce serait une déception pour moi si je ne donnais pas le meilleur de moi-même en permanence”, explique la championne d’Afrique avec les Super Falcons du Nigeria.

Asisat Oshoala essaye maintenant de changer les mentalités. Elle a ouvert un service de sport-études dédié au football au Nigeria, où les enfants peuvent aller aux entrainements après l’école et sont suivis par un coach professionnel.

L’attaquante nigériane a signé un contrat de trois ans avec l’équipe féminine de Barcelone après avoir initialement été prêtée au club espagnol par son homologue chinois de Dalian Quanjian jusqu’à la fin de la saison.

La jeune femme a impressionné par ses bonnes performances. Au cours de son prêt de quatre mois, elle a aidé le FC Barcelone à atteindre la finale de la Ligue des champions féminine de l’Uefa et a marqué huit buts en 11 matches.

Oshoala, 24 ans, avait rejoint Quanjian en février 2017, après avoir quitté les Arsenal Ladies, un club anglais. Elle est la première footballeuse africaine à rejoindre la Super Ligue féminine de la FA, la Fédération anglaise de football.”Superzee” ou “Seedorf” – comme on la surnomme – a remporté sa troisième Coupe d’Afrique des nations féminine de la Fifa avec les Super Falcons au Ghana, l’an dernier, inscrivant trois buts et permettant au Nigeria de remporter son neuvième titre.

Asisat Oshoala a remporté le prix de la meilleure footballeuse de l’année de la BBC en 2015. Elle a également été désignée Footballeuse africaine de l’année en 2014, 2016 et 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *