Vernissage : Le musée national rend hommage aux paysans.

La cérémonie d’inauguration de la nouvelle exposition intitulée les outils aratoires s’est tenue dans l’enceinte du musée national le mardi 29juin 2021.

Cette exposition avait pour thème «les outils aratoires des savoirs-faire en perpétuel mouvement ».
Ce thème selon le Directeur des expositions et de la médiation, Sinaly Djibo a été choisi pour faire le lien entre les outils utilisés autrefois pour le labour et ceux modernes dans l’agriculture « C’est dire donc que chaque génération a utilisé de la technologie en fonction des besoins du moment. Notre exposition vous donnera à voir un aperçu historique sur les outils aratoires, la technique de réduction du fer, les outils de la forge, la confection des outils, les formes d’outils et leur fonction, les outils de semi, de sarclage de récolte, les outils modernes (tracteurs, sarcleurs et les outils de conservation des récoltes) ».
Ce thème qui est accrocheur d’après le Conseiller technique Représentant la Ministre de la culture, des arts et du tourisme Rasmané Kamba évoque deux situations à la fois : les outils et le travail de la terre. Rasmané qui ne doute pas de la qualité de cette exposition, reste convaincu que ses collaborateurs ont travaillé avec professionnalisme pour rendre agréable ce parcours muséographique « votre exposition vient en point nommé en ce début d’hivernage pour rendre un vibrant hommage à nos braves paysans qui s’échinent chaque jour que nous ayons de quoi garnir nos plats , c’est donc dire que c’est une exposition qui profite à toutes et à tous » .
Cette exposition a pour objectif de promouvoir d’une part les outils aratoires de leur réserve, et d’autre part de permettre au public citadin notamment les jeunes de vivre une réalité des campagnes comme s’ils y étaient a poursuivi Sinaly et a espéré qu’il y’ait une forte mobilisation de la jeunesse.
Rasmané a en outre invité les médias présents à communiquer suffisamment sur cette exposition pour faire rayonner leur musée national car pour lui, les expositions muséales témoignent de la vitalité du musée qui est un établissement au service de sa société et de son développement «  en cela, je vous invite à visiter massivement les expositions que nous propose permanemment le musée national ».
Pour la Directrice Générale du musée national, Rasmata Sawadogo/Maiga, l’organisation des expositions comme celle à laquelle ils procèderont au vernissage cet après-midi, est une activité qui entre dans le cadre des missions principales du musée national «  c’est-à-dire éduquer le grand public à une meilleure connaissance des témoins matériels et immatériels les plus représentatifs de l’identité culturelle des différentes composantes de la nation burkinabé ».
La présente cérémonie temporaire se veut donc une cartographie des outils aratoires qui évoluent en fonction des besoins et en fonction des types de sols a-t-elle souligné et de conclure que ce projet d’exposition était presque inimaginable car le musée national dispose dans ses collections ce types d’outils en nombre suffisamment élevé au point que l’on se demandait ce qu’il fallait en faire « il a fallu qu’une équipe ose lever le doute : je veux parler de la direction des expositions et de la médiation »
benedicteoued@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *