Sécurité routière et droits des personnes handicapées : Pour permettre à cette frange de la population de se familiariser à ces deux thématiques.

L’association «  Elan des personnes de petite taille » du Burkina Faso (BF) a organisée une formation sur la sécurité routière et sur les droits des personnes handicapées au profit des personnes handicapées le mercredi 11 mai 2022 à Ouagadougou.

1ère du genre, cette activité a concerné 25personnes handicapées a expliqué la présidente de l’association Sara Maiga et de préciser que cette noble activité avait pour objectif de permettre non seulement aux personnes handicapées de savoir qu’il existe une convention internationale que le BF a ratifié en 2009 « cette convention est la convention relative aux droits des personnes handicapées et à travers cette convention, le BF a institué une loi qu’on appelle la loi 012 et si on ne connait pas la convention, on ne peut pas plaider pour ces droits et devoirs » et aussi de leur permettre de savoir comment bien circuler sur les voies « vous savez que les personnes handicapées sont des personnes qui se déplacent toujours avec des engins et   comme je l’ai toujours dit, pour aller chez le boutiquier il faut un engin, pour aller chez le voisin pour causer, il faut un engin, pour aller à l’école, il faut un engin qui est lié à la personne handicapée (surtout les personnes handicapées moteur et les personnes handicapées aveugles) , n’en parlons pas aller en ville pour mener ses activités pour pouvoir avoir sa quittance .
Quand on est sur un engin et que l’on ne peut pas rouler sur la voie, ça peut causer des accidents et la personne handicapée accidentée peut doublement être handicapée et être même la cause de handicap d’une autre personne ».
Cette 1ère édition ne sera pas la dernière et Sara selon ses dires compte étendre l’activité aux autres régions du pays «  vous savez que le BF compte au moins 45 provinces et il y’a plus de personnes handicapées dans les régions qu’à Ouagadougou et si nous avons les moyens, nous allons les déployer dans d’autres provinces pour aider et former nos frères et sœurs personnes handicapées qui sont là-bas.
Et d’ailleurs un de nos bailleurs a confirmé sa disponibilité de nous accompagner l’année prochaine, donc déjà nous sommes contentes et heureuses ».
A l’issu de la formation, ces 25 bénéficiaires (hommes et femmes) sont repartis chacun avec un casque d’une valeur de 30000Fcfa et de nombreux kits des partenaires qui les accompagnent, a-t-elle ajouté.


L’association mène aussi plusieurs activités génératrices de revenus (AGR).
En plus des nombreuses activités (production de savon, de foyers améliorés Nafa gaz, couture, tissage, tricotage…) que mène l’association, Sara a indiqué qu’il y’a une en cours c’est-à-dire «  la journée de l’autonomie des personnes handicapées ».
Cette activité qui durera pendant trois jours, sera axée sur la formation des droits des personnes handicapées, laquelle formation sera au profit aussi bien des personnes handicapées que des personnes non handicapées a poursuivi Sara et de préciser que la formation sera axée principalement sur l’inclusion ,la sensibilisation dans les structures privées et publiques( en sensibilisant le personnel de ces structures sur les droits des personnes handicapées en leur montrant comment prendre soin des personnes handicapées  «  on mettra l’accent sur l’accessibilité des personnes handicapées qui est l’article 9 de la convention relative aux droits des personnes handicapées et pendant la réalisation de ce projet ».
En plus de tout ce qui a été cité, une nuit culturelle sera organisée pour permettre aux personnes handicapées de prester afin de mettre en exergue leur talent et il y’aura aussi un défilé, de mode et une exposition des œuvres des personnes handicapées et non handicapées ; tout cela en incluant tout le monde a conclu Sara .

benedicteoued@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *