Police de Proximité (PP) : Des acteurs se penchent sur ce concept.

Le centre d’information et de documentation citoyennes (CIDOC) a organisé un panel –dialogues d’experts sur l’état de mise en œuvre de la PP au Burkina Faso (BF) le mardi 17 mai 2022 à Ouagadougou.

Cette rencontre qui a réuni différents acteurs (étatiques, OSC (organisations de la société civile), d’experts, non-étatiques…) avait pour objectif de créer une base d’informations sur l’état de mise en œuvre de la PP et formuler des recommandations pour améliorer l’application et/ou l’appropriation locale de la PP à travers des messages de plaidoyer.

Une démarche en trois temps a été suivie :
Le 1er panel sur le cadre conceptuel de la PP en droit burkinabé : Il s’est agi de présenter la notion de la PP et le cadre juridico-institutionnel de son opérationnalisation au BF (présenté par Anès Ouoba/Nignan, directrice de la PP à la direction de la PP (DPP).
Une analyse du cadre juridique et institutionnel de la PP au BF, en relevant les éventuelles limites présentée par ME Ali Traoré.
Paul Sondo et Dr Thomas Ouédraogo ont discuté des aspects sociojuridiques et l’opérationnalisation de la PP au BF et de l’impact de la PP sur le renforcement de la confiance entre FDS (forces de défense et de sécurité) et populations.
Le 2ème panel est relatif aux expériences de mise en œuvre du cadre conceptuel :
A ce niveau, il y’a eu des partages d’expériences et leçons pouvant être tirées jusque-là de la mise en œuvre de la PP au BF (par la DPP),
Des partages d’expériences de CQDJ sur l’implication des communautés dans le traitement des questions sécuritaires tout en mettant en avant l’apport de justice de qualité (par Sosthène Ouédraogo),
Des partages d’expériences du «  Balaie Citoyen » sur l’implication des communautés dans le traitement des questions sécuritaires dans le cadre du processus « justice and security dialogue (JSD) ».
Partage d’expériences du « 2CGS » dans le cadre de la mise en œuvre du projet pilote de promotion de la PP dans la commune rurale de Pabré.
Quant au 3ème panel, il était question des perspectives : construction des messages de plaidoyer.
La journée prit fin par des travaux de groupes. Les participants ont été invités à identifier sous la conduite des membres du comité de plaidoyer, les pistes d’actions pour la mise en œuvre effective de la PP au BF en soulignant le rôle des OSC.
A l’issu des travaux de groupes, les participants ont restitué ce qu’ils ont retenu comme pistes d’actions.

Cette activité entre dans le cadre de « Capitalisation et partage d’expériences et de bonnes pratiques entre OSC, de l’espace G5-Sahel (BF, Mali et Niger) en matière de participation citoyenne dans la gouvernance du secteur de la sécurité ».

benedicteoued@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *