Paix et sécurité : Enfin un annuaire de femmes influentes au Sahel et en Côte d’Ivoire.

Le lancement de l’annuaire des femmes influentes dans le domaine de la paix et sécurité au Sahel (BF, Mali et Niger) et en Côte d’Ivoire a eu lieu le vendredi 12 novembre 2021à Bamako, au Mali.
Ce projet a été possible grâce au PNUD, la CEDEAO et WANEP.

A l’issu de ce lancement, des femmes se sont prononcées.

Pour la directrice adjointe du centre national de documentation d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE), une structure du ministère de la promotion de la femme, de l’enfant , Fatimata Sira, ce portail est très très important parce que c’est un instrument qui permet aux femmes de se mettre en réseau et en coalition pour pouvoir assurer la paix et la sécurité aussi bien au Mali que dans les autres pays «  Vous savez, en matière de paix, les femmes jouent un rôle très très important dans le processus de paix .
Lorsque nous prenons le Mali par exemple, ce sont nos maris, nos frères, nos enfants qui sont sur le front, sur le terrain. Donc, dans le processus de paix, je pense que les femmes joueront un rôle très très important en communiquant entre elles pour vraiment apaiser les esprits.
Elles pourront en outre communiquer, sensibiliser, faire des plaidoyers auprès de nos frères, de nos enfants, de nos maris pour que la paix et la cohésion soient vraiment une réalité ».
Fatimata qui est revenu sur les initiatives de sa structure, a indiqué qu’il s’agissait de créer des instruments de suivi, comme dans leurs missions au CINDIFE, «  nous informons, nous sensibilisons, nous collectons, traitons et diffusons les informations relatives à la femme, à l’enfant et à la famille. Nous abordons aussi des thématiques sur la paix et la sécurité, des thématiques sur la représentativité des femmes dans les instances nominatives et électives qui nous permettent aussi de savoir quelles sont les femmes qui sont à ce niveau de prises de décisions , des femmes qui peuvent vraiment s’exprimer et prendre des initiatives au profit des autres femmes. La CINDIFE à travers le ministère de la femme fait tout pour que la cohésion sociale soit une réalité dans le pays ».
WANEP ( réseau ouest- africain pour l’édification de la paix )est vraiment engagé à ce que les femmes soient dans la gouvernance surtout sur le plan sécurité  a souligné la chargée de programmes WIPNET à WANEP  Mali Gnangnan Sène Sanogo « Donc, on est en train de travailler sur la Résolution 1325 qui veut vraiment la participation , la prévention, la protection et même le relèvement économique des femmes après conflit. Nous voulons vraiment la participation de beaucoup de femmes, pour ne pas dire toutes les femmes du Mali dans le processus de paix et sécurité et c’est pour cela que nous avions travaillé sur les plans d’actions des femmes de la CNF(coalition nationale des femmes) du Mali, et vraiment de faire un point sur les plans d’actions nationales de la Résolution 1325 pour trouver des points de jonction à ce que leurs plans d’actions reflètent les plans d’actions nationales de la 1325 ».
Cet annuaire de femmes influentes permettra non seulement aux gouvernants de savoir qu’il y’a de la compétence en la matière et aussi de savoir qu’il y’a des femmes capables qui sont là, qui peuvent travailler dans le domaine de paix et de sécurité, a poursuivi Gnagna.
Gnagna qui n’a pas pu cacher sa joie, a confié que ses attentes avaient été comblées « Oui, mes attentes ont été comblées .Nous avons eu des plans d’actions que nous allons mettre en œuvre et le portail est une opportunité aux femmes à s’inscrire davantage afin qu’on puisse connaitre vraiment leurs compétences en matière de paix et de sécurité ».
Grace Gnonlou, coordonnatrice adjointe de la CNF (coalition nationale des femmes et d’ailleurs l’une des administratrices qui sera chargée de renseigner cet annuaire ou ce portail) de la Cote d’Ivoire et qui a participé à la formation pour le système des administratrices de l’annuaire des femmes pour la paix et la sécurité est revenue sur l’importance de cet annuaire «  Que ce soit en Côte d’Ivoire ou au Sahel, les pays subissent les mêmes violences notamment le terrorisme ou les crises post-électorales ; donc, c’est très important de détecter les femmes influentes qui travaillent dans le domaine de la paix et de la sécurité et pouvoir relever les compétences de ces femmes, va évidemment atténuer toutes ces violences ».
Elle a en outre ajouté que sa participation aussi bien pour la formation des administratrices que pour le lancement de l’annuaire lui a été très bénéfique «  Nous avons appris les domaines dans lesquels nous pouvons influencer, les domaines dans lesquels également ces femmes influencent, donc c’était très bénéfique.
Je tenais à remercier le WANEP et ses partenaires qui ont permis à ce que nous puissions faire cette formation ici au Mali et on espère véritablement que cette année sera bénéfique pour nous et pour les générations futures ».
Quant à Fatimata Diakité, membre de la CNF (coalition nationale des femmes) du Mali qui était à l’atelier de renforcement de capacités sur le Cadre juridique qui protège les femmes dans le cadre des VBG (violences basées sur le genre) qui s’est tenu deux jours avant le lancement de l’annuaire, a trouvé très bien une telle initiative « Beaucoup de femmes ignoraient le contenu de ce Cadre, surtout protégeant la femme et aussi on a discuté sur les lois parce qu’on sait que les lois qui ont été légiférées ne sont pas respectées . Les lois sont là en faveur des femmes ; cependant leur applicabilité pose problème jusqu’à présent. Donc, on a développé des stratégies et aussi avec les femmes parlementaires, pour le respect de ces différentes lois ».

benedicteoued@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *