Paix et sécurité au Sahel et en Côte d’Ivoire : Enfin un annuaire des femmes influentes.

La cérémonie de lancement officiel de l’annuaire des femmes influentes dans le domaine de la paix et la sécurité au Sahel et en Côte d’Ivoire a eu lieu le vendredi 12 novembre 2021 à Bamako au Mali.

Cet annuaire (ou plateforme ou portail) porté par la coalition nationale des femmes de ces pays est financé par le PNUD (programme des nations unies pour le développement et mis en œuvre par WANEP (réseau ouest-africain pour l’édification de la paix) et la CEDEAO.
« Bâtir une approche inclusive de relance post-COVID19, de sortie de crise et de réforme de la gouvernance au Sahel et en Côte d’Ivoire » est le nom du projet qui a été initié depuis l’année dernière et qui a comme objectif clé, de promouvoir la participation active des femmes dans les instances de gouvernance et dans les processus de paix a expliqué la chargée du programme « jeunesse éducation à la paix » au niveau du bureau régional de WANEP (réseau ouest-africain pour l’édification de la paix) Josiane Sombo «  L’année dernière, c’était la phase 1. Cette année, nous sommes à la phase 2, qui est en fait une continuité de ce que nous avons entamé depuis l’année dernière sur la base des leçons apprises de la phase 1 et des recommandations qui sont issues de cette phase. Pour cette phase 2, nous avons 4grandes orientations. Une des composantes clés, c’est de promouvoir les compétences des femmes, de pouvoir informer ou motiver leur nomination ou leur implication dans les instances de gouvernance et de prises de décisions ».
C’est au niveau de la phase 2, qu’un portail des femmes a été développé qui ,en son sein a un annuaire qui fait la promotion des compétences féminines en matière de paix et de sécurité et aussi en tenant compte du Cadre continental de résultats de l’Union Africaine qui est un outil permettant de mesurer la mise en œuvre de l’agenda FPS (femme, paix et sécurité), a-t-elle poursuivi. Selon les explications de Josiane, le Cadre continental renferme 4 outils ou 4indicateurs qui ont été pris en compte dans le développement de ce portail en ligne. Ces 4outils que sont la prévention, la participation, la protection et le secours et le relèvement font ressortir à travers leurs sous piliers les compétences des femmes qui existent et quelles sont leurs contributions à la mise en œuvre de l’agenda FPS, a-t-elle ajouté.
En plus de ces piliers du Cadre continental qui ont formé les éléments de ce portail, Josiane a indiqué qu’ils travailleraient aussi à inclure un outil d’évaluation organisationnel qui permettra de renforcer les compétences des organisations féminines pour pouvoir mener à bien leurs missions en matière de paix et de sécurité et tout cela contribuera à faire avancer l’agenda FPS «  Nous allons travailler avec des administratrices du portail que nous avons eu l’occasion de former pendant deux jours au Mali à Bamako. Et ces administratrices seront comme nos points focaux. Elles nous aideront à renseigner le système sur la base des indicateurs contenus dans le cadre continental de résultats sur l’agenda FPS , elles nous aideront à renseigner ces indicateurs , à donner des supports de données qui vont aider à l’analyse quant à la participation politique des femmes , à la participation des femmes en matière de paix et de sécurité et aussi ces données vont aider à faire le plaidoyer auprès des autorités politiques pour une implication plus importante des femmes au niveau des responsabilités pour promouvoir la paix et la sécurité dans nos sociétés ».
Josiane a en outre précisé que c’est un projet de trois mois, mais qui a été initié depuis l’année dernière (d’octobre à décembre), mais qui a assez de contenu parce qu’ils ont plusieurs activités innovantes et d’ajouter qu’ils sont en train de travailler sur les critères qui détermineront les femmes influenceuses «  C’est bien de parler du portail des femmes, mais il y’a aussi des plates-formes institutionnelles que nous avons mises en place et des cadres de collaboration avec les acteurs étatiques et non étatiques notamment avec les ministères, les ministères clés en matière de promotion du genre :  nous avons les ministères chargés des questions de genre, de la sécurité, des finances(pour parler de la budgétisation sensible au genre) compte tenu de la situation du Sahel en matière de sécurité ; donc, nous voulons renforcer la collaboration avec ces différents ministères clés pour pouvoir ensemble trouver des solutions aux questions ou aux défis liés à la participation et à la sécurité des femmes dans la région et particulièrement au niveau du Sahel ».
Dans le cadre de ce projet, et pour renforcer la collaboration avec les femmes parlementaires, dix femmes parlementaires par pays ont été identifiées et nommées comme leurs ambassadrices femmes paix et sécurité pour pouvoir aider à influencer le Cadre légal, créer un contexte légal plus propice à la participation politique , à la participation des femmes dans les instances décisionnelles et à leur contribution à la paix et à la sécurité , a-t-elle souligné.
A la question de savoir pourquoi choisir uniquement les pays du Sahel (BF, Mali et Niger) et la Cote d’Ivoire, pour Josiane, le contexte du Sahel est un contexte qui demande plus d’attention. «  la question sécuritaire aujourd’hui, tout le monde la connait. A ce niveau, il y’a les défis en matière de sécurité et aussi la non-implication des femmes dans les différentes instances de prise de décision qui ont motivé le choix de ces trois pays du Sahel. Quant à la Cote d’Ivoire, elle a été jointe compte tenu de sa position géographique vis-à-vis de ces trois pays. Donc, nous voulons dans cette phase pilote, travailler avec ces 4pays, mais à la longue, nous comptons étendre cette expérience dans le cadre de ce projet à d’autres pays pour pouvoir créer une dynamique régionale en matière de mise en œuvre de l’agenda FPS », a-t-elle conclu.
Les femmes administratrices du portail ont été formées du 10 au 12 novembre 2021 dans la salle Karité de Radisson Collection (ex Sheraton). La formation a été assurée par Philip S. Odonkor, ICT Officer du bureau régional de WANEP (concepteur du portail). Philip a été assisté par Josiane Sombo.

benedicteoued@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *