«Mon  alcool, ma mère » : Le livre de Jacky Bayili qui décrit comment l’alcool a détruit la vie de sa mère et celle des autres femmes du monde.

Docteur en sciences de l’information, auteur résident à : Le Cannet, Alpes-Maritimes en France, Jacky Bayili, dans son livre décrit la réalité de son enfance à travers le prisme de l’alcoolisme de sa mère. Cette dernière suivra-t-elle les traces de ses amies décédées de cette maladie, ou parviendra –t-elle à combattre son addiction ?, telle est la question que s’est posée Jacky.
Au fil des pages, ce fléau présent entre autres dans les petits villages français est presque présenté comme une évidence, une coutume, un rituel auquel il est difficile d’échapper, a-t-il indiqué.
Dans cette œuvre, nous retrouvons trois couleurs qui ont toutes chacune un sens a précisé l’auteur : «  On est loin des clichés de Paris et ses banlieues de travailleurs. Nous sommes plus de cette France franchouillarde de bons vins et de bistrots que d’une France aux trois couleurs. Le bleu de Paris et de ses coquelicots, le blanc de sa pureté et sa noblesse d’âme et le rouge de notre ville, de nos martyrs, de nos sangs, le rouge du bon vent, le rouge des peuples français et de sa notoriété ».
Au fil des pages, à la quatrième couverture, l’auteur a souligné qu’il avait écrit ce roman en se basant sur des aventures d’alcool de voisinage et de famille «  Je me rappelle à des moments avoir bu sans raison mais en m’arrêtant. Pendant une année, j’ai reconduit des femmes et des amies car elles avaient trop bu. Reconnaitre un mal-profond avec l’alcool et de ses dérives ».
Il a en outre ajouté qu’il a voulu par cette histoire relater un moment d’égarement et des moments de solitude , montrer l’alcool et ses ravages «  l’alcool est un fléau qui tue nos populations dans le silence d’un bouchon ou d’une bouteille vide sans voix… ».

L’auteur compte venir dans son pays le Burkina Faso (les mois à venir) en vue de promouvoir son chef-d’œuvre et de sensibiliser les populations sur les méfaits de l’alcool sur l’homme.
Le livre comporte 56 pages dont le prix de vente est de 10,50 Euros. Contact : 0428291606, jackybayili@gmail.com
On peut aussi trouver le livre à Hachette distribution : Dilicom ; commandes fermes, éditions Baudelaire, commandes en dépôt.
Un roman à avoir absolument.

benedicteoued@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *