Formation en saponification : Initiatives féminines pour le développement endogène outille des femmes.

« Je suis venue accompagner ces braves Dames parce qu’en réalité, j’ai senti qu’elles ont envie d’entreprendre, envie de faire quelque chose avec leurs dix doigts et je me suis dit qu’aider une femme, c’est aider toute la nation. En réalité, je me porte garante pour venir les accompagner dans ce qu’elles veulent faire » Dixit Badolo/Saba Fatimata, promotrice de l’entreprise SAFAS (saponification Fatimata Saba) à Dori.

Initiatives féminines pour le développement endogène a initié une formation en saponification au profit de ses membres le samedi 12 novembre 2022 à Ouagadougou.
Débutée le samedi 12 novembre, cette formation a pris fin le dimanche 13 novembre et les bénéficiaires se sont familiarisées aux techniques de fabrication de savon liquide, de savon de lessive, de savon kabacourou et de savon à base d’argile verte a expliqué la formatrice venue de Dori (localité située dans le Sahel à 275kms de la capitale Ouagadougou), Fatimata Badolo/Saba.
Cette formation qui allie théorie à la pratique, se veut une formation complète puisque selon Fatimata, elle aimerait voir ces femmes pratiquer ce qu’elle est venue vraiment partager avec elles.
Pour la représentante du groupe de l’association des femmes musulmanes ; une des participantes Mme Zida, cette formation qui est une aubaine pour elle, est la bienvenue parce qu’elle apporte beaucoup à la gent féminine « Cette formation apporte beaucoup plus parce qu’il faut que les femmes s’autonomisent ; c’est pour l’autonomisation des femmes, ce qui amènera une plus-value. Cette formation qui concerne plus les femmes à domicile, celles qui ne sont pas au bureau, permettra à ces dernières d’avoir un pouvoir d’achat, de faire elle-même leurs produits et de pouvoir les vendre sur le marché et celles qui sont déjà du domaine ; cette formation renforcera leurs expériences ».
Mme Zida qui n’a pas pu cacher le sentiment de joie qui l’animait, s’est dite très satisfaite d’une telle initiative « Nous sommes très satisfaites de la formation.  Vous n’ignorez pas que les produits d’entretien coûtent actuellement excessivement chers avec la vie chère ; si les femmes savent faire elles-mêmes les produits d’entretien, ça va être un plus et le pouvoir d’achat est tellement difficile : je pense qu’il faut un retour aux produits locaux et au savoir-faire national, il faut qu’on les valorise ».
Initiatives féminines pour le développement endogène est une association qui fait la promotion de l’entreprenariat dans le but de lutter contre le chômage des femmes au Burkina Faso (BF) mais plus spécifiquement les femmes musulmanes a expliqué la présidente de ladite association, Roukiatou Kobré « pourquoi les femmes musulmanes ? parce que nous avons remarqué que ce sont ces femmes qui sont toujours réservées dans leurs coins. Ce sont des femmes qui ont des connaissances, des diplômes mais qui arrivent à s’intégrer difficilement dans le tissu social économique. Nos 1ères cibles sont ces femmes, mais nous n’excluons pas les autres femmes, c’est ce que j’ai dit : l’objectif général de l’association ; c’est de faire la promotion de l’entreprenariat pour lutter contre le chômage des femmes de façon générale, mais plus spécifiquement les femmes musulmanes ».
Pour lutter contre le chômage, il faut d’abord apprendre à faire quelque chose à quelqu’un, c’est la raison pour laquelle nous avons initié cette session de saponification( et là c’est la session de Ouagadougou et nous comptons aller à Bobo, à Banfora et d’autres villes) pour former les femmes afin que celles qui ont l’amour de la saponification puissent se lancer dans ce domaine facilement, a-t-elle conclu.

benedicteoued@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *