Défense et promotion des Droits des femmes : Le projet synergie des filles leaders voit le jour.

Le présidium

Le Centre de Recherche et d’Intervention en Genre et Développement (CRIGED) a organisé un atelier de lancement officiel du « Projet Synergie des Femmes et Filles Leaders Pour la Défense et la Promotion des Droits des Femmes » le vendredi 26 mars 2021 à Ouagadougou.

D’une durée de trois ans (Février 2021 à janvier 2024 avec un financement de 55.200.000FCFA) dont la première mise en œuvre se fera au niveau des régions du Centre, et du Plateau Central et qui s’étalera à l’échelle nationale en fonction des résultats sous l’appui financier des partenaires techniques et financiers (PTF) que sont Affaires Mondiales Canada et OXFAM (qui financent ce projet qui fait partie de quinze autres projets financés par d’autres associations de défense et de promotion des droits des femmes), Projet «  Voix et Leadership des femmes au Burkina Faso, ce projet vise à créer une synergie d’actions au niveaux des organisations féminines , des organisations féminines professionnelles, des Droits des femmes a souligné la Directrice Exécutive du CRIGED, Docteur Nestorine Sangaré «  et pourquoi une synergie ? Parce que vous savez que le Burkina a plusieurs organisations de femmes, des réseaux, des fédérations, des coalitions, mais quand vient le moment d’agir, il y’a encore un problème de synergie, donc, les actions sont très dispersées, ce sont des actions isolées et l’impact n’est pas très lisible dans certains domaines ».
Ce Projet Synergie en a croire Nestorine, permettra d’améliorer la question de la participation des femmes aux postes décisionnels «  parce qu’on a constaté qu’il y’a un recul à ce niveau et nous voulons également travailler pour que les différents textes juridiques et les lois adoptés en faveur des Droits des femmes soient mieux appliqués avec plus de résultats dans la vie des femmes et des filles ».
Avec pour objectif global de contribuer à l’amélioration de la jouissance des droits humains pour les femmes et les filles, ainsi que le progrès de l’égalité entre les sexes au Burkina Faso, l’idée de ce projet est née de l’atelier de concertation nationale entre le Ministère de la Promotion de la Femme et du Genre avec les femmes des différentes catégories socio-professionnelles du Burkina Faso tenu en 2013 a en outre indiqué la Présidente du Conseil d’Administration du CRIGED, Docteur Marie Claire Ouédraogo « Ceci étant un projet pilote, nous continuerons la mobilisation des ressources pour l’étendre à l’échelle nationale ».
L’action du projet contribuera à redynamiser le mouvement féminin à travers les organisations professionnelles des femmes et filles du Centre et du Plateau Central, a-t-elle ajouté.
Pour la Sécrétaire Permanente du CONAP/Genre Assétou Sawadogo/Kaboré qui a présidé la cérémonie de lancement, et en tant que structure de veille et de coordination des actions dans le domaine du Genre, a promis d’accompagner le Projet à travers le secrétariat permanent CONAP/Genre, sa structure « Le SP CONAP/Genre s’engage à apporter tout l’appui nécessaire pour la réussite du projet et de conclure que son vœu est que cette synergie d’actions puisse contribuer efficacement à la réduction des inégalités de Genre au Burkina Faso et à une meilleure représentativité des femmes au sein de l’administration ».

benedicteoued@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *