Dédicace livre: Marcel Ouédraogo présente son 1er bébé à la presse et au public.

«  L’enfant plus intelligent que le roi » ; Contes illustrés suivi de proverbes et de citations  est le 1er ouvrage de l’animateur rural à la retraite, Marcel Ouédraogo.
La présentation de l’œuvre a eu lieu le mercredi 17 novembre 2021 du côté de la maison des jeunes de Larlé à l’arrondissement 2 de Ouagadougou.

La particularité de ce recueil selon le professeur de littérature orale à l’université Joseph Ki-Zerbo, Albert Ouédraogo résulte du fait qu’il convoque un certain nombre d’animaux de la savane pour dépeindre un peu les vices, les tares , les vicissitudes des hommes dans la cité « On est encore dans les contes de la rue ou se sont les animaux de la savane qui s’offrent à notre sagacité . Mais en réalité, à travers chacun de ces personnages se retrouvent un voisin, un mari, un homme d’Etat , un adversaire et tout cela pour montrer que la vie en société est une grande leçon à travers laquelle il faut que chacun tire le meilleur pour pouvoir être le plus sociable possible ».
En plus de ce qui a été dit, dans ce conte, il y’a une approche un peu mani réelle pour montrer que d’un côté il y’a le bien et de l’autre côté, il y’a le mal et tous ceux qui font le bien triomphent , à contrario tous ceux qui font le mal sont sanctionnés, quelque fois même ils y trouvent la mort, a-t-il poursuivi «  Donc, c’est pour inviter les enfants à s’orienter vers le bien , d’où la culture de la morale , la culture de la bienveillance , la culture du bien et la culture du beau que les contes véhiculent ».
Marcel Ouédraogo, l’auteur du recueil et abondant dans le même sens que Albert, a précisé en outre qu’on retrouvait différents contes en insistant sur la morale qu’on pouvait en tirer après lecture « Dans le livre, on trouve différents contes .Il y’a surtout la morale que l’on peut tirer de ces contes , le respect des personnes âgées, la jalousie , les faux amis ; c’est tout une gamme de morale que j’étire au niveau de ce livre ».
On y retrouve une quinzaine de contes tirés du terroir burkinabé, aussi bien Mossé que Yélé et en plus des contes on a aussi des leçons de morale qui sont tirées des cultures du terroir en faisant un crochet sur les cultures du monde en français, en italien et tout le reste pour faire l’ouverture de ce texte, a ajouté Albert.
Marcel qui aime le milieu des enfants selon ses dires, et comme il ne sait faire que raconter des histoires, et pour s’occuper utilement, a préféré écrire afin de contribuer à la promotion de l’éducation morale et civique des élèves « Ce qui m’a motivé à écrire ce livre, comme mon cousin maitre Pierre Lassané Yanogo ( parrain) a eu à le dire, moi j’aime le milieu des enfants et comme je ne sais faire que raconter des histoires, je me suis dit pourquoi ne pas écrire afin qu’ils (enfants) puissent lire ces histoires ; c’est ce qui m’a emmené à écrire, juste pour m’occuper. Maintenant que je vois que cela peut intéresser, j’irai plus loin que cela ».

Maître Pierre Lassané Yanogo, parrain de la cérémonie
Atto Maré du WANEP Burkina ( réseau ouest africain pour l’édification de la paix), représentant la marraine, Alice Kombary/ Soulama, coordonnatrice nationale de WANEP

Ce livre d’une cinquantaine de pages coute 3500Fcfa et sera disponible à la fin du mois dans les librairies Jeunesse d’Afrique, Diacfa et Mercurie et si tout va bien avec votre soutient, le 2ème paraitra dans le 1er trimestre de 2022, a-t-il conclu.
Albert Ouédraogo, l’invité d’honneur a fait découvrir l’œuvre au public.
Marcel Ouédraogo est né à Zagtouli( une proche banlieue de Ouagadougou, capitale du Bukina Faso).
Animateur rural à la retraite, il s’est reconverti en artiste conteur traditionnel auquel il a été initié dès sa tendre enfance par sa grand-mère.
En effet, tout petit, celle-ci avait l’habitude de lui enseigner la morale à travers des contes, des histoires ou des légendes sur les animaux de la brousse du pays Moaga.
A présent, à son tour, avec passion et humour, il se fait le devoir de glisser dans les oreilles des enfants et adultes, ces contes traditionnels dont les aventures de M’BA KATRE , l’hyène et son ami M’BA SOAMBA le lièvre.

Des représentants des clubs de paix de WANEP ont aussi donné leur point de vue par rapport à cette belle œuvre.

Benedicteouedàgmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *