Art plastique : Romain W. Nikièma sculpte pour la paix et l’amour au Burkina Faso.


« Paix, Amour pour un développement culturel au Burkina Faso (BF) » est le thème retenu par l’artiste plasticien Romain W.Nikièma pour son exposition à la galerie Kanudya(située à Ouagadougou dans le quartier Goughin) le vendredi 25 novembre 2022.
Le choix porté sur ce thème résulte du fait que selon les propos de l’artiste, on recherche beaucoup la paix dans ce pays et pour lui, s’il y’a l’Amour, il y’aura la Paix.

Artiste avec 30 ans d’expériences et avec de nombreuses œuvres derrière lui, celui qui aime récupérer du bois mort et travailler à partir de la matière brute ; Romain a confié que son travail de sculpteur a commencé quand il voyait les bois, les triait, les touchait et les choisissait.
En plus du bois mort et de la matière brute, l’artiste plasticien sculpte aussi sur la pierre (à Loango et à l’extérieur), sur le granite et un peu sur le métal « Laongo m’a permis aussi d’effectuer plusieurs voyages à l’extérieur notamment en Chine, en Belgique, dans presque le monde entier ».
Le métier de sculpteur, Romain l’a appris aux cotés de son père, a-t-il précisé « J’ai appris ce métier aux côtés de mon père. J’ai commencé à m’initier à la sculpture dès le bas- âge Cependant, cela fait 30 ans que je sculpte   et c’est un grand frère Marius Nikièma qui m’a emmené à Ouagadougou pour que je puisse me perfectionner au centre national d’artisanat d’art et c’est de là-bas que j’ai rencontré Monsieur Siriki Ky et Vincent de Paul qui m’ont accompagné jusqu’aujourd’hui ».
L’exposition qui débute ce jour 25 novembre 2022 et qui prendra fin le 8décembre prochain toujours à la Galerie Kanudya, est la toute 1ère exposition individuelle et personnelle (même si l’artiste a eu à exposer ses œuvres d’art avec d’autres artistes à l’extérieur du pays) a souligné Romain et d’ajouter que cette exposition a été possible grâce à l’appui du BBDA (bureau burkinabé du droit d’auteur).
La réalisation des œuvres qui peut durer de deux à trois mois, l’artiste a invité la population burkinabé à s’en approprier dont les prix (qui sont abordables selon ses dires) varient de 200000 à 250000Fcfa.
Ainsi, dans cette exposition, on découvre le dialogue entre un artiste et la matière bois, l’histoire qui en émerge, les corps qui prennent forme et entrent en mouvement et l’ultime expression de la vie à travers les visages, a conclu Romain.

Des sous-thèmes relatifs à la Paix :
Le messager : il est porteur de bonnes et mauvaises nouvelles, passeur de messages, lien au sein des communautés et entre elles. Que ces messages à l’avenir soient seulement des mots de paix ;
L’Amour maternel : la mère et l’enfant se regardent. Même sans les mots, ils communiquent. C’est dans le dialogue et l’amour que l’enfant s’éduque ;
Questionnement d’un homme sur le futur : il est vieux, il est sage. Mais il a perdu ses repères. Il a beau se tourner vers l’avenir, il n’arrive plus à en avoir vision. Tant d’incertitudes ! Qui redonnera la Paix au cœur de ce vieux ?
La femme pensive : Beauté d’une femme plongée dans ses réflexions. Tranquillité et paix intérieure ;
Le vieux couple : Quelle que soit l’unité d’un couple, chacun y est arrivé avec sa personnalité et ses secrets. Uni à l’autre, chacun garde pourtant sa singularité dans le Respect et l’Amour de l’autre ;
Un vieux chef : sur son trône réfléchit aux décisions à prendre. En ces temps troublés, ne pas se tromper et œuvrer pour la Paix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *